Newsroom

RGPD & COMMUNICATION DE CRISE : REGARDS CROISÉS ENTRE AVOCATS ET COMMUNICANTS

Actualités
le 7 février 2020

TAoMA Partners, cabinet d’avocats et conseils en propriété industrielle et nouvelles technologies et Shan, agence de communication stratégique ont eu le plaisir de co-animer jeudi 30 janvier un petit déjeuner sur la thématique de la violation de données et des conséquences à la fois juridiques et réputationnels pour les organisations. Rapide retour sur les principaux points d’échange de cette matinée.

Premier enseignement, le changement de paradigme médiatique auquel sont soumis les organisations, les marques et les dirigeants. Cela commence à dater un peu mais l’entrée dans le monde conversationnel via les plateformes social media (ce que le Cluetrain Manifesto théorisait à la fin des années 90, à savoir que la montée en puissance du Web allait changer fondamentalement le rapport entre les individus et les entreprises) met sous pression permanente les organisations. Selon un récent sondage Opinion Way, 8 Français sur 10 seraient prêts à boycotter une entreprise qui ne respecterait pas le RGPD et porterait atteinte à leur vie privée !

Cette pression quasi quotidienne oblige celles-ci à repenser leurs modèles de communication : plus d’horizontalité, plus de réactivité et plus de transparence.Mais sur une problématique aussi nouvelle et aussi riche que le nouveau cadre réglementaire imposé par le RGPD, les conseils des communicants ne suffisent pas. En effet, au-delà des risques réputationnels, les risques financiers et juridiques sont loin d’être anecdotiques : des amendes pouvant aller jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial, la sanction prévue par le RGPD est suffisamment lourde pour encourager à se mettre en conformité.Le principe de Task Force imaginé avec le cabinet d’avocats TAoMA Partners obéit à cette logique : offrir une parfaite complémentarité aux organisations sur les aspects juridiques et communication.

 

Préparation difficile, guerre facile.

 En amont, le poids du corps sera mis d’une part sur la sensibilisation des publics internes sur les principes découlant de la réglementation en matière de protection des données (RGPD) sur les items de sécurité, violations et contrôles CNIL et d’autre part sur des mises en situation agiles intégrant le test des réflexes juridiques et communication sur la base de scénarios agrémentés de stimuli media et social media.

Par ailleurs, l’accompagnement et la préparation des DPO (Data Privacy Officer) et dirigeants dans le cadre de potentielles prises de parole est également un enjeu clé afin de préparer l’organisation en cas de problématiques réputationnelles à gérer.

A ce titre, la mise en place de sessions de media-training intensifs, en présence des experts TAoMA & Shan peuvent contribuer à préparer sereinement et efficacement des experts qui ne sont pas forcément tout à fait rôdés à l’exercice médiatique.

 

TAoMA et SHAN : Une agilité et une complémentarité évidentes en cas de gestion de crise.

Si une organisation devait traverser une bourrasque médiatique, TAoMA & Shan fonctionnent en synergie totale afin que l’expression de l’entreprise, de sa marque ou celle de son ou ses dirigeants puissent à la fois être sous contrôle dans une démarche de protection des intérêts juridiques et financiers de l’entreprise mais également pensée pour défendre les intérêts réputationnels de ladite organisation au sein d’un écosystème médiatique et digital où chaque mot, chaque phrase va compter pour écrire la suite de l’histoire …

 Shan et TAoMA produisent également lors de l’émergence d’une crise un document détaillant différents scénarios (et les niveaux de criticité associés) afin de planifier au maximum les inclinaisons que la situation observée peut prendre médiatiquement et juridiquement. Ces scénarios, habituellement au nombre de 3, marient aussi bien les stratégies de communication, les plans de déploiement media & social media ainsi que les stratégies et points de vue juridiques associés.

 

Il ne s’agit pas d’agiter inutilement le chiffon rouge …

 Oui, le poids des amendes liées à Google, Uber ou encore Mariott ont de quoi faire frémir. Néanmoins, ce nouveau cadre réglementaire est une avancée majeure afin d’aller encore plus loin dans le pacte de confiance entre marques et utilisateurs. Encore faut-il s’y préparer sur tous les aspects requis : juridique et communication évidemment, mais également DSI, Marketing ou encore régie commerciale.

Maîtriser les tenants et les aboutissants juridiques et com du RGPD présente une opportunité stratégique : l’engagement d’une relation de confiance entre l’entreprise et ses clients.A l’arrivée, les objectifs convergent. Les clients, consommateurs et citoyens veulent davantage de contrôle sur leurs données et les entreprises veulent servir leurs clients.

Celles-ci offriront à leurs clients des expériences toujours plus riches, toujours plus safe et toujours plus pertinentes ce qui renforcera de facto la fidélité à la marque, améliorera le business … tout en se conformant à ce nouveau cadre réglementaire.

 

Une contribution de Fabien Contino, notre Directeur du pôle réputation, influence et crise.



contact@shan.fr

Jobs

jobs@shan.fr

30, Rue des Mathurins - 75008 Paris - +33 (0)1 44 50 51 80